Pour vous proteger du risque de cancer : faites du sport

Mis à jour le: 8 mars 2015

L’activité physique a une action bénéfique reconnue sur le cancer du sein chez la femme.

yoga-241609_1280

En effet, elle agit tout d’abord en prévention primaire, c’est à dire qu’elle prévient le risque de développer un cancer du sein.

L’activité physique a aussi un rôle important en soin d’accompagnement au cours du traitement chimiothérapique, sur la qualité de vie, la fatigue, l’estime de soi et la dépression.

Enfin, elle a également un impact en prévention tertiaire sur la survie et le risque de récidive de cancer du sein.

Ces effets se retrouvent dans toutes les populations, à tout âge, et surtout avec une relation dose-réponse, c’est à dire que plus l’activité physique est importante, plus la réduction du risque est élevée.

Les mécanismes d’action de l’activité physique sur le cancer du sein se situent à différents niveaux. Premièrement, l’action se situe au niveau des hormones sexuelles, principalement des oestrogènes.

Deuxièmement, nous retrouvons aussi une action de l’exercice physique sur les taux d’insuline et des hormones de croissance, particulièrement l’IGF-1 et l’IGFB-3.

Enfin, un effet sur le système immunitaire est relevé, en agissant sur les mécanismes de défense cellulaires et humoraux.

On observe aussi une baisse du risque de cancer du colon et de la prostate chez les personnes pratiquant de l’exercice physique.

Il n’y a pas encore d’études significativement fiables sur d’autres types de cancer, mais il est porbable qu’on retrouve également ces résultats.

Au vu des effets et des mécanismes de l’activité physique sur les cancers, il apparait nécessaire de trouver des stratégies permettant de favoriser l’exercice physique.

Parlez en à votre kinésithérapeute ou votre ostéopathe, afin de définir ensemble un programme adapté.

Pas de commentaires pour ce site