Archives de catégorie : kinésithérapie

Comprendre la douleur pour mieux la gérer

Comme quasiment tous les patients qui viennent consulter un kinésithérapeute ou un ostéopathe, vous avez une douleur, vous avez mal !

La douleur lorsqu’elle est aiguë, ne dure en général pas très longtemps. Elle dure souvent moins de 3 semaines, et est souvent liée à un problème plutôt mécanique.

Lorsque la douleur dure, au delà de 3 mois, on considère qu’elle devient chronique. Cette douleur est souvent déroutante et on a du mal à savoir quand et pourquoi elle survient. Plus la douleur dure dans le temps, moins elle est corrélée à un problème mécanique, mais à d’autre facteurs que nous allons voir après.

 

Depuis quelques années maintenant, avec l’apport des neuro-sciences, on comprend mieux les mecanismes régissant la douleur. La première chose importante à retenir, c’est que quelle que soit la douleur, aigue ou chronique, c’est le cerveau qui gère.

Lorsque une lésion tissulaire survient dans un muscle, une articulation par exemple, un recepteur appelé nocicépteur envoie un message d’alarme au système nerveux central. Et c’est le cerveau qui va définir le message douloureux à renvoyer à la zone concernée.

Ce qui est interressant à comprendre, c’est que le cerveau va moduler sa réponse. Pas seulement en fonction de l’importance de la lésion mécanique, mais aussi d’autres facteurs comme le contexte, l’anxiété, les peurs, les croyances, la fatigue.

C’est ce que l’on appelle le modèle bio-psycho-social de la douleur.

 

Pour approfondir et mieux comprendre ces mécanismes, je vous invite à lire ce livret, réalisé par le Dr Greg Lehman, un spécialiste mondial sur la douleur.

Bonne lecture

 

tendinites : attention aux idées reçues !

La prise en charge des tendinites ou tendinopathies est souvent complexe.

En effet, les causes  associent fréquemment plusieurs facteurs de risques, comme le geste sportif, la charge d’entrainement, le matériel, l’hygiène de vie, etc…

 

De nombreuses croyances sont véhiculées autour de ces tendinites, telles le repos complet. Or, la recherche scientifique a démontré au contraire qu’il faut laisser son tendon en activité.

J’ai récemment lu une excellente infographie sur :

« ce qu’il ne faut pas faire lorsqu’on a une tendinopathie ».

Ces conseils ont été traduits par le site web https://physiosportetperformance.org, qui s’est appuyé sur le travail du Professeur Jill COOK, spécialiste mondiale sur les tendinites.

Les protocoles de traitement doivent être bien établis à l’avance, et surtout suivis, car l’évolution est souvent lente et complexe.

Les exercices proposés peuvent s’additionner d’ondes de choc, ce afin de diminuer le seuil douloureux.

Dans tous les cas, consultez un spécialiste : kinésithérapeute du sport, médecin du sport, pour la prise en charge de votre tendinite, afin de mettre en place un protocole de traitement adapté à VOTRE problématique.