Pour arrêter de fumer, voyez votre kiné !

Vous souhaitez arrêter de fumer ? Bravo car c’est un sacré challenge.

Votre kinésithérapeute, en tant que professionnel de santé peut vous y aider. En effet, depuis le début de l’année 2016, les masseurs-kinésithérapeutes sont habilités à prescrire des substituts nicotiniques : la Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, parue au Journal Officiel du 27 janvier 2016, le permet.

2639470174_5c150816db_z

 

Arrêter de fumer demande une vraie motivation, et une organisation quotidienne au début. Cela demande de rompre avec ses habitudes, ce qui est probablement le plus difficile au début : fumer avec le café, après le repas, en buvant un verre avec des amis…

Le substitut nicotinique prescrit par le kinésithérapeute n’est qu’une aide parmi un ensemble de mesures à mettre en place.

 

Voici quelques conseils pour arreter de fumer :

– Ecrivez une liste de raisons pour lesquelles pour arreteriez de fumer : la motivation est essentielle dans le processus.

– Fixez vous une date précise pour commencer l’arret.

– Dites à un maximum de gens autour de vous que vous arrêtez : l’impact social dans le tabac est très important.

– Faites du sport pour compenser.

– N’ayez pas peur de l’échec, beaucoup de gens qui ont arrêté de fumer s’y sont pris à plusieurs fois avant de réussir.

– Faites vous aider de professionnels de santé. « Quelques séances de soutien psychologique peuvent être d’une aide non négligeable » selon Anne Laure Crespin, psychologue à Aix en Provence (voir site).

Le substitut nicotinique prescrit par votre kinésithérapeute est également une aide.

 

Dans tous les cas, vous améliorerez votre capital santé, ainsi que votre estime de vous même.